Nouvelles > Reprise des ventes résidentielles au Canada en avril

Selon l’Association canadienne de l’immeuble (ACI), les ventes résidentielles au Canada ont grimpé de 4,2 % en avril 2019 par rapport au même mois de l’année précédente.

« Les ventes se stabilisent dans les cinq marchés urbains les plus actifs », affirme Gregory Klump, économiste en chef de l’ACI. « Le Grand Vancouver ne figure plus parmi les cinq premiers marchés urbains pour la première fois depuis la récession et il favorise pleinement les acheteurs. Les ventes à cet endroit continuent de tendre à ralentir, tandis que les acheteurs s’adaptent au cocktail de défis liés à l’abordabilité du logement, à l’accessibilité réduite au financement en raison de la simulation de crise pour les prêts hypothécaires et aux changements apportés à la politique du logement du gouvernement de la Colombie-Britannique », précise M. Klump.

Du côté des provinces, la Colombie-Britannique (-18,8 %), a connu une baisse sensible des ventes résidentielles comparativement à avril 2018, tandis que le Québec (+10,9 %), l’Ontario (+10,1 %) et enfin l’Alberta (+2,6 %) affichent une hausse.

Le prix moyen des maisons vendues au pays en avril 2019 était de 495 000 $, soit une hausse de 0,3 % comparativement au même mois l’année dernière. Si l’on exclut du calcul les marchés du Grand Vancouver et du Grand Toronto, les deux marchés les plus actifs et les plus chers au Canada, le prix moyen national baisse à juste un peu plus de 391 000 $.

En savoir plus sur cette nouvelle : Communiqué officiel de l’ACI