Nouvelles > Les ventes résidentielles au Canada ont connu une nouvelle chute en mars

Selon l’Association canadienne de l’immeuble (ACI), les ventes résidentielles au Canada ont connu une chute de 4,6 % en mars 2019 par rapport au même mois de l’année précédente, pour atteindre leur niveau le plus bas depuis 2013. Elles se situaient aussi à près de 12 % en deçà de la moyenne sur 10 ans pour le mois de mars.

« Il faudra un certain temps avant que les mesures stratégiques du récent budget fédéral, conçues pour aider les acheteurs d’une première propriété, fassent effet », affirme Jason Stephen, président de l’ACI. « Entre-temps, de nombreux acheteurs potentiels sont tenus à l’écart, à divers degrés, en raison de la simulation de crise pour les prêts hypothécaires, en fonction du lieu où ils souhaitent effectuer leur achat. »

Du côté des provinces, la Colombie-Britannique (-22,9 %), l’Alberta (-5,7 %) et l’Ontario (-1,9 %) ont connu une baisse des ventes résidentielles comparativement à mars 2018, tandis que le Québec (+2,6 %) affiche une hausse.

Le prix moyen des maisons vendues au pays en mars 2019 était de 481 745 $, soit une baisse de 1,8 % comparativement au même mois l’année dernière. Si l’on exclut du calcul les marchés du Grand Vancouver et du Grand Toronto, les deux marchés les plus actifs et les plus chers au Canada, le prix moyen national baisse à juste un peu moins de 383 000 $.

En savoir plus sur cette nouvelle : Communiqué officiel de l’ACI