Version anglaise
Version Web
test
À quel point l’immobilier est-il abordable au Québec ?

Le marché immobilier québécois est plus dynamique que jamais. Le nombre des ventes résidentielles progresse annuellement d’environ 5 % depuis 2015.
LIRE LA SUITE    >
Montréal enregistre son plus gros déficit migratoire interrégional depuis 2010

L’Institut de la statistique du Québec a publié en février son bulletin Coup d’œil sociodémographique montrant la migration interrégionale au Québec en 2017-2018. Ainsi, du 1er juillet 2017 au 1er juillet 2018, un peu moins de 200 000 personnes ont changé de région administrative de résidence dans la province.
LIRE LA SUITE    >

Selon la SCHL, les prêts hypothécaires en souffrance demeurent peu nombreux au Québec

Dans une recherche publiée ce mois-ci, la SCHL portait son attention sur les tendances du crédit hypothécaire et du crédit à la consommation au troisième trimestre de 2018 dans les RMR de Montréal et de Québec.
LIRE LA SUITE    >
En février 2019, le marché immobilier résidentiel de Mirabel a montré beaucoup de vigueur

En février 2019, les ventes de propriétés résidentielles réalisées dans la ville de Mirabel par l’intermédiaire du système Centris des courtiers immobiliers ont connu une hausse spectaculaire de 30 % par rapport à la même période l’année dernière.
LIRE LA SUITE    >
Les dettes d’études peuvent retarder l’achat d’une propriété

Un sondage de la firme américaine Bankrate réalisé auprès de 3 885 adultes révèle des informations intéressantes sur l’effet de l’endettement étudiant sur l’achat d’une propriété résidentielle.
LIRE LA SUITE    >
Voici quelques points à retenir sur la conjoncture économique récente :
Selon le Conference Board du Canada, la proportion de Québécois estimant que le moment est propice à la réalisation d’un achat important, tel qu’une propriété, était de 44 % en mars, soit quatre points de pourcentage de plus que la proportion enregistrée le mois dernier. La remontée graduelle se poursuit, suite à un creux de l’indice en novembre, où il était tombé à 35 %.
La Banque du Canada a annoncé le 6 mars qu’elle maintient son taux cible du financement à un jour à 1,75 %.
Selon les données provisoires de la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL), 1 935 mises en chantier d’habitations ont eu lieu dans les centres de 10 000 habitants et plus au Québec en février 2019, soit une baisse de 21 % comparativement à la même période en 2018. Les régions métropolitaines de Saguenay (+433 %), de Gatineau (+400 %) et de Trois-Rivières (+329 %) ont affiché de fortes hausses, tandis que la région métropolitaine de Montréal (-47 %) a connu une forte baisse.
Selon l’Enquête sur la population active de Statistique Canada, en données désaisonnalisées, 4 314 500 emplois étaient occupés au Québec en février, soit une hausse de 14 900 emplois par rapport au mois précédent. Comparativement au mois de février de l’an dernier, il s’agit d’une hausse de 54 600 emplois.Le taux de chômage au Québec est redescendu très légèrement à 5,3 %, un niveau historiquement bas.
Selon l’Association canadienne de l’immeuble (ACI), les ventes résidentielles au Canada ont connu une baisse de 9,1 % en février 2019 par rapport au même mois de l’année précédente, pour atteindre leur niveau le plus bas depuis novembre 2012. Le prix moyen des maisons vendues au pays en février 2019 était de 468 350 $, soit une baisse de 5,2 % comparativement au même mois l’année dernière.
Pour ne pas manquer la sortie des indicateurs économiques qui influencent l’activité sur le marché immobilier au Québec, suivez-nous sur Twitter ou sur Facebook.