Version anglaise
Version Web
test
Palmarès 2017 du marché immobilier résidentiel au Québec

Au cours de l’année 2017, on dénombre 82 639 propriétés résidentielles vendues au Québec par l’entremise du système Centris® des courtiers immobiliers, soit un nombre record de transactions.
LIRE LA SUITE    >
Cet article est réservé aux courtiers immobiliers

Portrait du parc de propriétés résidentielles au Québec en 2017

Selon les données du Ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire (MAMOT), le Québec comptait 2 726 311 propriétés résidentielles privées en 2017.
LIRE LA SUITE    >
Le marché de la copropriété est en effervescence à Laval!

La nouvelle année débute en trombe sur le marché de la copropriété de Laval. En janvier 2018, le système Centris® a enregistré 83 ventes de condos, soit une augmentation de 63 % par rapport au même mois de l’année dernière. De plus, le prix médian s’est établi à 224 500 $ en janvier 2018, soit une augmentation de 6 % par rapport au mois de janvier 2017.
LIRE LA SUITE    >
Les résidents non permanents ont un effet de plus en plus important sur le marché du logement

La Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) a récemment publié une étude consacrée à l’incidence sur le marché du logement des résidents non permanents (RNP) au Canada et dans cinq régions métropolitaines.
LIRE LA SUITE    >

Le taux de référence de la Banque du Canada est-il pertinent pour le test de simulation de crise ?

Le 29 janvier dernier, Professionnels hypothécaires du Canada (PHC), l’association nationale de l’industrie hypothécaire, a publié une réflexion portant sur les taux hypothécaires de référence de la Banque du Canada (BdC), taux qui sont utilisés pour les tests de simulation de crise.
LIRE LA SUITE    >
Sept milléniaux sur dix sont intéressés par l’achat d’une propriété

Selon un sondage portant sur les finances personnelles mené par le Fonds de solidarité FTQ, 70 % des Québécois âgés entre 18 et 24 ans et 73 % des 25 à 34 ans sont plus intéressés à s’acheter une propriété qu’à louer.
LIRE LA SUITE    >
Voici quelques points à retenir sur la conjoncture économique récente :
Selon l’Enquête sur la population active de Statistique Canada, en données désaisonnalisées, 4 266 500 emplois étaient occupés au Québec en janvier, soit une baisse de 17 400 emplois par rapport au mois précédent. Comparativement au mois de novembre de l’an dernier, il s’agit toutefois d’un gain de 70 500 emplois. Le taux de chômage au Québec affichait une hausse de 0,4 point de pourcentage, s’établissant à un taux de 5,4 %, en janvier 2018.
Selon les données provisoires de la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL), 1 487 mises en chantier d’habitations ont eu lieu dans les centres de 10 000 habitants et plus au Québec en janvier, soit une augmentation de 6 % comparativement au même mois de l’année dernière. Deux régions métropolitaines de recensement (RMR) de la province ont vu leur nombre de mises en chantier augmenter en janvier, soit Gatineau et Québec. D’autre part, les mises en chantier des RMR de Montréal, de Saguenay, de Sherbrooke et de Trois-Rivières ont toutes diminué en janvier.
Selon l’Association canadienne de l’immeuble (ACI), les ventes résidentielles ont reculé de 2,4 % en janvier 2018 par rapport à janvier de l’année dernière. Selon le président de l’ACI, « l’accumulation des modifications apportées aux règles hypothécaires, qui sont entrées en vigueur le 1er janvier 2018, a semé l’incertitude et la confusion chez les acheteurs ». Selon l’ACI, le prix moyen réel pour les propriétés résidentielles MLS® vendues au Canada en janvier 2018 dépassait légèrement 481 500 $, ce qui représente une augmentation de 2,3 % par rapport au même mois de l’année dernière.
Pour ne pas manquer la sortie des indicateurs économiques qui influencent l’activité sur le marché immobilier au Québec, suivez-nous sur Twitter ou sur Facebook.