Version anglaise
Version Web
test
Prévisions 2017 revues et corrigées

Le bon début d’année, la forte création d’emplois, l’amélioration du solde migratoire et le regain de confiance des consommateurs sont autant de facteurs qui nous amènent à revoir à la hausse nos perspectives du marché de la revente au Québec pour 2017.
LIRE LA SUITE    >
Pour des statistiques encore plus pointues

Comme vous le savez, les Baromètres, que le Service d’analyse du marché de la FCIQ met à votre disposition chaque trimestre, fournissent des statistiques sommaires sur l’état du marché immobilier dans les principales agglomérations urbaines de la province.
LIRE LA SUITE    >
Très bon début d’année pour la revente à Rivière-du-Loup

De janvier à avril 2017, 110 ventes résidentielles ont été réalisées dans l’agglomération de Rivière-du-Loup, soit une hausse de 11 % par rapport à la même période l’an dernier.

LIRE LA SUITE    >

 
Les derniers résultats du recensement : une population vieillissante et peu de maisons individuelles au Québec

Le 3 mai dernier, Statistique Canada a publié de nouveaux résultats du recensement de 2016, portant sur l’âge, le sexe et le type de logement.
LIRE LA SUITE    >
Desjardins prévoit une hausse des taux hypothécaires d’ici 2019

Selon un récent Point de vue économique, Desjardins souligne que la faiblesse de l’inflation et la mise en place de politiques monétaires « agressives »...
LIRE LA SUITE    >
Voici quelques points à retenir sur la conjoncture économique récente :
Selon l’enquête sur la population active de Statistique Canada, en données désaisonnalisées, 4 190 100 emplois étaient occupés au Québec en avril 2017, soit une diminution de 3 800 postes par rapport au mois précédent. Comparativement au mois d’avril de l’an dernier, il s’agissait plutôt d’un gain de 88 000 emplois. Le taux de chômage au Québec s’est établi à 6,6 %, soit 0,2 point de pourcentage de plus qu’au mois de mars 2017.
Selon le Conference Board du Canada, la proportion de Québécois estimant que le moment est propice pour réaliser un achat important, telle une propriété, a diminué en mai à 39 %, soit une baisse de 5 points de pourcentage par rapport au mois d’avril. Ce résultat est toutefois supérieur à la moyenne des cinq dernières années (35 %).
Selon l’Institut de la statistique du Québec (ISQ), le produit intérieur brut (PIB) en janvier 2017 est demeuré inchangé dans la province, par rapport au mois précédent. Certes, des gains de production ont été observés dans l’extraction minière, l’exploitation en carrière et l’extraction de pétrole et de gaz, ainsi que dans les secteurs de la fabrication et du commerce de détail. Ils ont cependant été annulés par les pertes enregistrées dans les services publics, la construction, le commerce de gros et les services d’enseignement.
Selon les données provisoires de la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL), 3 208 mises en chantier d’habitations ont eu lieu dans les centres de 10 000 habitants et plus au Québec en avril 2017, soit une augmentation de 26 % comparativement à la même période en 2016. Toutes les régions métropolitaines de recensement (RMR) de la province ont vu leur nombre de mises en chantier augmenter en avril, à l’exception de Sherbrooke (0 %) et de Gatineau (-44 %).
La Banque du Canada (BdC) a annoncé le 24 mai qu’elle maintenait son taux directeur à 0,5 %. La BdC souligne que l'économie mondiale continue à gagner en vigueur, et les évolutions récentes renforcent son opinion selon laquelle la croissance va se raffermir et se généraliser graduellement durant les prochains trimestres. Les dépenses de consommation et le secteur du logement demeurent robustes. Quoiqu’ils contribuent à rendre les profils d’endettement plus soutenables, les derniers resserrements hypothécaires n’ont pas encore eu pour effet de ralentir de façon notable les marchés du logement.
Consultez notre tableau de bord économique.
Pour ne pas manquer la sortie des indicateurs économiques qui influencent l’activité sur le marché immobilier au Québec, suivez-nous sur Twitter ou sur Facebook.