Version anglaise
Version Web
test
Le Mot de l'économiste fait relâche durant la période des vacances. De retour en septembre.
test
Cet article est réservé aux courtiers immobiliers

Embourgeoisement : n’oublions pas les effets positifs!

L’embourgeoisement se définit comme la transformation socio-économique d'un quartier urbain défavorisé, provoquée par l'arrivée progressive d'une nouvelle classe de résidents mieux nantis qui en restaure le milieu physique et en rehausse le niveau de vie.
LIRE LA SUITE    >
Sainte-Agathe : bond de 21 % des transactions résidentielles jusqu’ici en 2016

Les principaux indicateurs laissent voir une amélioration notable du marché immobilier résidentiel de l’agglomération de Saint-Agathe depuis le début de l’année.
LIRE LA SUITE    >
Revente au Canada : fin d’une tendance haussière qui durait depuis 17 mois

Selon l’Association canadienne de l’immeuble (ACI), 48 099 propriétés résidentielles ont changé de mains au Canada en juillet 2016, soit une baisse de 2,9 % par rapport au même mois en 2015
LIRE LA SUITE    >

Vers une stratégie nationale sur le logement

Le gouvernement du Canada réalise présentement des consultations en vue de développer une Stratégie nationale sur le logement.
LIRE LA SUITE    >
La hausse de l’endettement des ménages touche davantage les jeunes

Desjardins vient de publier une étude sur l’endettement des ménages québécois en fonction de leur groupe d’âge.
LIRE LA SUITE    >
Voici quelques points à retenir sur la conjoncture économique récente :
Selon les données provisoires de la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL), 2 600 mises en chantier d’habitations ont eu lieu dans les centres de 10 000 habitants et plus au Québec en juillet 2016, soit une baisse de 27 % comparativement à la même période en 2015. Les régions métropolitaines de recensement (RMR) de Québec et de Sherbrooke sont allées à l'encontre de la tendance provinciale, avec des hausses respectives de 25 % et de 16 % à ce chapitre.
Selon l’enquête sur la population active de Statistique Canada, en données désaisonnalisées, 4 106 800 emplois étaient occupés au Québec en juillet, soit une baisse de 4 000 postes par rapport au mois précédent. Comparativement au mois de juillet de l'an dernier, il s’agissait toutefois d'un gain de 10 000 emplois. Le taux de chômage au Québec était quant à lui de 7 %, soit un résultat inchangé par rapport au mois dernier.
Aux États-Unis, selon le National Association of Realtors (NAR), les reventes de propriétés résidentielles ont diminué de 3,2 % en juillet par rapport au mois précédent pour atteindre 5,39 millions en rythme annualisé et désaisonnalisé. Il s'agit d'un premier recul d'activité depuis novembre 2015. Pour leur part, les ventes de maisons neuves ont atteint en juillet un sommet en près de neuf ans, avec 654 000 transactions selon le US Census Bureau.
Consultez notre tableau de bord économique.
Pour ne pas manquer la sortie des indicateurs économiques qui influencent l’activité sur le marché immobilier au Québec, suivez-nous sur Twitter ou sur Facebook.