Version anglaise
Version Web
test
2015 : Une année faste pour la propriété de villégiature au Québec

La FCIQ estime que 3 152 propriétés de villégiature ont été vendues en 2015 dans les secteurs ruraux des régions administratives de l’Outaouais, des Laurentides, de Lanaudière, de la Montérégie, de l’Estrie et de la Capitale-Nationale.
LIRE LA SUITE    >
test
Cet article est réservé aux courtiers immobiliers

Insuffisance des fonds de prévoyance des copropriétés : l’état de la situation

On entend souvent parler de la gestion financière déficiente des immeubles en copropriété...
LIRE LA SUITE    >
Migration interrégionale : les Laurentides et la Montérégie sont les grands gagnants

L’Institut de la statistique du Québec (ISQ) a publié en mars la dernière édition de son Coup d’œil sociodémographique qui fait état de la migration interrégionale au Québec en 2014-2015. Selon ce rapport, quelque 190 500 personnes ont changé de région administrative entre juillet 2014 et juillet 2015, soit 2,4 % de la population québécoise.
LIRE LA SUITE    >
Début d’année très actif pour le marché immobilier résidentiel de Granby

Au cours des deux premiers mois de l’année, les ventes résidentielles ont bondi de 22 % sur le marché immobilier de l’agglomération de Granby, alors que 133 transactions ont été réalisées par l’entremise du système Centris®.
LIRE LA SUITE    >
Les prêteurs hypothécaires non traditionnels ont gagné du terrain en 2015

JLR a publié en mars une mise à jour de son Rapport sur le marché hypothécaire.
LIRE LA SUITE    >
Voici quelques points à retenir sur la conjoncture économique récente :
Selon l’Association canadienne de l’immeuble (ACI), 38 567 propriétés résidentielles ont changé de mains au Canada en février 2016, soit une hausse de 19 % par rapport au même mois en 2015. Il s’agit d’une 13e hausse mensuelle consécutive des ventes résidentielles au pays. Le prix moyen, toutes catégories de propriétés confondues, s'est élevé à 503 057 $, ce qui représente une croissance de 16 % par rapport à février 2015. Toutefois, en excluant les marchés du Grand Vancouver et du Grand Toronto, la moyenne nationale baisse à 355 235 $ (+ 9 %).
La Banque du Canada (BdC) a annoncé le 9 mars dernier qu’elle maintenait son taux directeur à 0,5 %. Selon ses projections, le bas niveau des prix du pétrole continuera de freiner la croissance économique canadienne, et ce, malgré le rebondissement observé ces dernières semaines. De plus, comme anticipé, le dollar canadien s’est apprécié par rapport aux creux enregistrés récemment.
Selon les données provisoires de la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL), 1 767 mises en chantier d’habitations ont eu lieu dans les centres de 10 000 habitants et plus au Québec en février 2016, soit un bond de 80 % comparativement à la même période en 2015. Notamment, le nombre de mises en chantier a plus que triplé dans les régions métropolitaines de Montréal et de Gatineau en février.
Selon Statistique Canada, une croissance de 16 600 postes a été observée sur le marché de l’emploi québécois au cours de la période de douze mois se terminant en février. Plus particulièrement, 69 500 postes à temps plein ont été créés, tandis que l’emploi à temps partiel a affiché des pertes de 52 800 postes. Le taux de chômage a quant à lui augmenté de 0,2 point de pourcentage par rapport à février 2015, pour se fixer à 7,6 %.
Consultez notre tableau de bord économique.
Pour ne pas manquer la sortie des indicateurs économiques qui influencent l’activité sur le marché immobilier au Québec, suivez-nous sur Twitter ou sur Facebook.