Également dans
ce numéro
 
     

Perspectives du marché immobilier en 2011 : légère modération en vue

Principalement en raison d'une remontée graduelle des taux hypothécaires et de la réduction de la période maximale d'amortissement des prêts hypothécaires de 35 à 30 ans , le nombre de transactions MLS® au Québec devrait ralentir légèrement en 2011. De plus, les hausses de prix devraient être un peu plus modestes, dans un marché qui demeurera tout de même à l'avantage des vendeurs.

Après un fort rebond de l'activité économique au Canada en début d'année 2010, la reprise a par la suite connu des ratés, notamment à cause d'un fléchissement des exportations et des investissements. Cette instabilité quant à la vigueur de la relance, conjuguée à l'incertitude sur les marchés financiers internationaux, a eu pour effet de retarder la hausse des taux d'intérêt de long terme pourtant attendue l'an dernier. Les taux hypothécaires de cinq ans ont même clôturé l'année 2010 à un creux de plus de 50 ans. Cela n'est que partie remise. Au fur et à mesure que la reprise économique mondiale se solidifiera et que les investisseurs reprendront lentement goût aux actifs financiers plus risqués, on devrait voir les taux d'intérêt obligataires remonter, entraînant du même coup une hausse graduelle des taux hypothécaires (...suite)

Retour en haut Back to top

    Les Baromètres MLS® du 4e trimestre de 2010

Bonification du remboursement de la TVQ

Comprendre le resserrement des règles d'assurance-prêt hypothécaire

L'impact d'une hausse de taux hypothécaire

Hausse des taux d'inoccupation des logements locatifs

Bilan de l'emploi au Québec en 2010

Principaux indicateurs économiques
 
     
   
       
    Contactez-nous  
    Par courriel stats@fciq.ca  
    Suivez-nous sur Twitter  
       
     
 
       
 
     

Les Baromètres MLS® du marché résidentiel du 4e trimestre de 2010 sont maintenant disponibles sur le site web de la FCIQ. Les Baromètres offrent une analyse détaillée du marché pour la province et chacune de ses six régions métropolitaines. Cliquez ici pour y accéder.

Retour en haut Back to top

 

Que nous réserve l'année 2011?

Camille Laberge, économiste à la Fédération des chambres immobilières du Québec, nous présente les perspectives du marché immobilier québécois pour l'année 2011.

Retour en haut Back to top

   
       

Bonification du remboursement de la TVQ à l'égard d'une habitation résidentielle neuve

Afin de compenser la hausse de la TVQ qui est passée de 7,5  % à 8,5 % le 1er janvier 2011, le gouvernement du Québec a décidé de modifier le taux de remboursement de la TVQ pour une habitation résidentielle neuve. Celui-ci, qui était de 36 %, s'élève à 50 % depuis le 1er janvier 2011. Aussi, la valeur d'une habitation à partir de laquelle plus aucun remboursement n'est accordé (valeur plafond) passe de 225 000 $ à 300 000 $. Le remboursement atteint son maximum pour une habitation neuve d'une valeur de 200 000 $ (avant les taxes applicables) et s'élève à 8 772 $. Le remboursement de TVQ est ensuite régressif, jusqu'à devenir nul pour un prix de vente de 300 000 $ (avant les taxes applicables). Ces mêmes modifications s'appliquent également lorsque des rénovations majeures ont été effectuées sur une habitation.

Pour plus de renseignements, veuillez consulter le communiqué officiel de Revenu Québec ou ce bulletin de l’APCHQ

Retour en haut Back to top


Comprendre le resserrement des règles d'assurance prêt hypothécaire garantie par le gouvernement

Le gouvernement du Canada a annoncé le 17 janvier dernier la mise en place de nouvelles règles en ce qui concerne la garantie gouvernementale relative à l'assurance prêt hypothécaire.

À compter du 18 mars 2011 :

  • la période maximale d'amortissement des nouveaux prêts hypothécaires assurés dont le ratio prêt-valeur (RPV) est supérieur à 80 % passera de 35 ans à 30 ans.
  • le montant maximal pouvant être emprunté lors du refinancement d'une hypothèque passera de 90 % à 85 % de la valeur de l'habitation.

À compter du 18 avril 2011 :

  • Le gouvernement cessera d'offrir aux prêteurs une assurance de portefeuille dans le cas des lignes de crédit garanties par l'habitation, telles que les marges de crédit hypothécaires, dont le RPV est de 80 % ou moins.

Toutes ces mesures visent à freiner l'endettement des ménages canadiens.

Pour consulter le communiqué officiel cliquez ici.

Retour en haut Back to top

 
     
 

Selon l'ACCHA, 6,1 % des propriétaires canadiens ne seraient pas capables d'absorber une hausse de taux hypothécaire de 1 %

Selon une enquête menée en octobre 2010 par l'Association canadienne des prêteurs hypothécaires accrédités, 6,1 % des propriétaires canadiens détenant une hypothèque seraient incapables de faire face à une hausse de 1 % de leur taux hypothécaire. Cette proportion augmente à 10,9 % si cette hausse était de 1,5 %. Cliquez ici pour consulter l'étude.

Retour en haut Back to top


Hausse du taux d'inoccupation des logements locatifs au Québec

Selon la dernière enquête menée par la SCHL, le taux d'inoccupation des logements locatifs affiche une légère hausse dans la plupart des centres urbains de la province. Dans l'ensemble du Québec, le taux d'inoccupation est passé de 2,4 % en octobre 2009 à 2,7 en octobre 2010 et le loyer moyen a progressé d'environ 3 %. Pour connaître les résultats détaillés de l'enquête par secteur géographique, cliquez ici pour consulter le rapport.

Retour en haut Back to top

     
     

Bilan de l'emploi au Québec en 2010

Selon Statistique Canada, il s'est créé un total de 101 800 emplois au Québec en 2010 (décembre 2009 à décembre 2010), soit une hausse de 2,6 %. La grande majorité des régions administratives du Québec a affiché une croissance de l'emploi, les régions de la Capitale-Nationale (19 200 emplois), de la Mauricie (17 500 emplois) et de la Montérégie (16 400 emplois) ont connu les croissances les plus vigoureuses. Plus d'info.

Retour en haut Back to top

 
  Principaux indicateurs économiques - Décembre 2010        
 

(1) Proportion de personnes ayant répondu "Oui" à cette question.
Note : Les flèches de couleur verte indiquent une bonne nouvelle et celles de couleur rouge une mauvaise nouvelle. Les flèches bidirectionnelles indiquent une stabilité.

Sources : Banque du Canada, Statistique Canada, Conference Board et SCHL.


Pour consulter le bilan annuel des mises en chantier par région métropolitaine/agglomération, cliquez ici .

Retour en haut Back to top