Des ménages plus petits… dans des habitations plus petites

Les changements observés dans la composition des ménages québécois au cours des cinq dernières années, telles l’augmentation du nombre de ménages comptant un couple sans enfant et la progression de ceux comptant une seule personne, ont favorisé les hausses relativement soutenues des ventes de copropriétés au Québec au cours des récentes années. Ces tendances sont le résultat de changements sociaux importants qui ont transformé la dynamique des ménages et des familles au cours des dernières décennies. En conséquence, il est peu probable qu’on assiste à un renversement de ces tendances démographiques dans un futur rapproché.


Plus de ménages comptant un couple sans enfant et comptant une seule personne

Selon Statistique Canada (Profil du recensement, recensement de 2011), le nombre total de ménages privés au Québec a atteint 3 395 345, soit une hausse de 7 % comparativement à 2006. Parmi les différents types de ménages privés, ceux comptant une seule personne ainsi que ceux comptant un couple sans enfant ont affiché une croissance particulièrement forte (voir le document complet).


Retour en haut Back to top

 
 
 

Aussi dans ce numéro

 
 

Conférence Fenêtre sur le marché à Montréal et à Québec

Baromètres MLS® : l’édition du troisième trimestre de 2012 est arrivée

Baisse des ventes au troisième trimestre de 2012 : la région de Sherbrooke épargnée

Marché immobilier américain : les signes de reprise se multiplient

BMO lance un nouveau rapport sur la confiance en l’immobilier

Bilan de l’emploi au troisième trimestre de 2012 dans les régions métropolitaines du Québec

Principaux indicateurs économiques

 
 
 
 

Contactez-nous

 
 

Par courriel : stats@fciq.ca

Suivez-nous sur Twitter

 

Conférence Fenêtre sur le marché à Montréal et à Québec

Le service Analyse du marché de la FCIQ tiendra en janvier prochain la deuxième édition de sa conférence Fenêtre sur le marché où seront présentés le bilan 2012 et les perspectives 2013 du marché immobilier résidentiel au Québec. Une nouveauté cette année : la conférence sera aussi présentée dans la Vieille Capitale. Le programme complet, qui comprendra notamment deux conférenciers de renom, vous sera communiqué bientôt. D’ici là, surveillez attentivement vos courriels afin de réserver vos places pour cet évènement qui se tiendra le 22 janvier à Montréal et le 23 janvier à Québec.


Retour en haut Back to top


Baromètres MLS® : l’édition du troisième trimestre de 2012 est arrivée


Les Baromètres MLS® du marché résidentiel du troisième trimestre de 2012 sont maintenant disponibles sur le site Web de la FCIQ (cliquez ici pour y accéder). N’hésitez pas à les consulter pour connaître les plus récents résultats du marché immobilier du Québec et des six régions métropolitaines. Pour vous abonner aux Baromètres, cliquez ici.


Retour en haut Back to top


Baisse des ventes au troisième trimestre de 2012 : la région de Sherbrooke épargnée

Au troisième trimestre de 2012, alors que les statistiques provinciales font état d’une diminution des ventes résidentielles de 6 %, la région métropolitaine de recensement (RMR) de Sherbrooke a fait bonne figure en maintenant un niveau d’activité stable. De juillet à septembre 2012, 343 transactions de propriétés résidentielles y ont été conclues par l’intermédiaire de courtiers immobiliers, soit une seule vente en moins que lors du troisième trimestre de 2011. L’unifamiliale a enregistré une hausse de 2 % avec 268 maisons vendues au cours de la même période, soit le meilleur résultat pour un troisième trimestre depuis 2009 dans la RMR de Sherbrooke.


Les secteurs de Fleurimont/Brompton, de Magog et de la périphérie se sont démarqués, affichant des hausses de ventes respectives de 10 %, 25 % et 3 %. Les 89 ventes réalisées à Magog représentent le plus haut niveau des 5 dernières années pour un troisième trimestre.


Les prix médians ont poursuivi leur croissance au troisième trimestre de 2012. Celui de l’unifamiliale a atteint 182 500 $, en hausse de 4 % par rapport au troisième trimestre de 2011. Celui de la copropriété a quant à lui bondi de 16 % pour se fixer à 168 158 $.


Pour accéder au Baromètre de la région de Sherbrooke, cliquez ici.


Retour en haut Back to top


Marché immobilier américain : les signes de reprise se multiplient

Plusieurs statistiques parues au cours des derniers mois indiquent une amélioration du marché immobilier résidentiel aux États-Unis.


Selon la National Association of Realtors (NAR), les ventes de propriétés existantes sur le marché américain ont atteint 4 750 000 unités (en données désaisonnalisées et annualisées) au mois de septembre 2012. Il s’agit d’une progression de 11 % par rapport à septembre 2011 et de la neuvième hausse mensuelle consécutive par rapport au même mois de l’année précédente. De plus, le prix médian résidentiel a augmenté pour un septième mois consécutif en septembre 2012 (+11,3 %), pour atteindre 183 900 $.


Selon le US Census Bureau, les mises en chantier résidentielles ont enregistré en septembre 2012 une treizième hausse mensuelle consécutive (+35 %) par rapport au même mois de l’année précédente. Le niveau des mises en chantier de septembre 2012 est le plus élevé depuis juillet 2008.


Un rapport de la Banque Scotia ajoute que l’inventaire de nouvelles maisons est à son plus bas niveau depuis les années 1960 et qu’une tendance à la hausse est observée depuis 2008 quant aux mises en chantier. Les analystes de la Banque Scotia soulignent également un certain optimiste du côté des constructeurs : dans un premier temps, l’achalandage d’acheteurs potentiels a été de plus en plus important au cours de la dernière année et, dans un deuxièmement temps, l’indice de confiance des constructeurs S&P est en forte progression depuis la fin de l’année 2011, ayant atteint son plus haut niveau en cinq ans. Pour consulter le rapport complet, cliquez ici.


Dans un rapport publié récemment, la Banque Laurentienne a souligné que l’appréciation du prix des propriétés sur le marché de la revente a raffermi la confiance des ménages. Cette appréciation augmente la richesse des ménages américains et améliore la situation de ceux qui détiennent une hypothèque sur une propriété dont la valeur est inférieure au solde du prêt hypothécaire. L’institution signale également que l’apport de l’activité du secteur de l’habitation à la croissance économique aux États-Unis redevient positif. Pour consulter le rapport complet, cliquez ici.


Finalement, selon RealtyTrac, le nombre de saisies hypothécaires était en forte baisse aux États-Unis au troisième trimestre de 2012, atteignant son plus bas niveau en cinq ans. En tout, 531 576 propriétés (soit une propriété sur 248) faisaient l’objet d’une forclusion au cours du trimestre, une diminution de 13 % par rapport au troisième trimestre de 2011. Il s’agit également de la neuvième baisse trimestrielle consécutive.


Retour en haut Back to top


BMO lance un nouveau rapport sur la confiance en l’immobilier

BMO vient de lancer un nouveau rapport semestriel qui évalue la confiance des propriétaires canadiens dans le marché immobilier. Ce rapport mesure leurs intentions d’acheter ou de vendre une propriété, et leurs anticipations quant au prix des propriétés et à l’accessibilité hypothécaire. Les résultats du premier sondage, mené après l’entrée en vigueur, en juillet 2012, des nouvelles règles hypothécaires adoptées par le gouvernement fédéral, nous apprend qu’au cours des cinq prochaines années, environ un Canadien sur cinq prévoit acheter une propriété à des fins de revenus, d’investissement ou de loisir. En raison des nouvelles règles hypothécaires, 22 % des répondants disent être moins enclins à acheter une propriété et 29 % prévoient dépenser moins pour leurs futurs achats. Aussi, 16 % des propriétaires canadiens affirment qu’une hausse de 10 % de leurs versements hypothécaires risquerait de réduire leur capacité de payer leur propriété. Finalement, les Québécois anticipent une augmentation du prix des propriétés de 2,5 % au cours de la prochaine année. Pour consulter le communiqué de presse, cliquez ici.


Retour en haut Back to top


Bilan de l’emploi au troisième trimestre de 2012 dans les régions métropolitaines du Québec

Selon Statistique Canada, le niveau moyen de l’emploi a reculé légèrement au Québec au cours du troisième trimestre de 2012 puisque 1 700 emplois ont été perdus . Cette baisse fait suite au gain de 55 900 emplois enregistré au deuxième trimestre de 2012. Le recul de l’emploi au Québec au troisième trimestre de 2012 a été accompagné d’une légère baisse du taux de chômage. Ce dernier s’est fixé à 7,7 % contre 7,8 % au deuxième trimestre de 2012.


Des pertes d’emplois ont été observées dans la majorité des régions métropolitaines de recensement (RMR) de la province. Sherbrooke a été la seule RMR à enregistrer une hausse du niveau de l’emploi au troisième trimestre de 2012 avec 800 postes de plus qu’au trimestre précédent. Les RMR de Québec et de Montréal ont connu les plus forts reculs, avec des baisses respectives de 9 200 emplois et 3 000 emplois. Les RMR de Trois-Rivières, Gatineau et Saguenay ont perdu 2 800 postes, 2 600 postes et 900 postes respectivement.



Pour vous abonner à nos nouvelles économiques, cliquez ici.


Retour en haut Back to top


Principaux indicateurs économiques - Septembre 2012


(1) Proportion de personnes ayant répondu « Oui » à cette question.
Note : Les flèches de couleur verte indiquent une bonne nouvelle et celles de couleur rouge, une mauvaise nouvelle. Les flèches bidirectionnelles indiquent une stabilité.
Sources : Banque du Canada, Statistique Canada, Conference Board et SCHL.

 

Retour en haut Back to top

 
© 2012 Fédération des chambres immobilières du Québec. Tous droits réservés.